Multi Recyclage annonce la nomination de Suzanne Flamand-Miron à titre de représente aux ventes

24 novembre, 2015

Laval, QC, le 5 novembre 2015 – Multi Recyclage, une des plus importantes entreprises québécoise de services spécialisés en récupération et en recyclage de matériaux secs, en location de conteneurs et en démolition et démantèlement de sites commerciaux et industriels, a annoncé aujourd’hui que madame Suzanne Flamand-Miron agira dorénavant à titre de Représentante aux ventes pour la grande Région de Montréal de Laval et de la Rive-Sud.

Dans sa carrièreSuzanne Miron a occupé diverses fonctions reliées à la représentation, aux ventes à la Formation et au soutien à la clientèleprincipalement à titre de coordonnatrice Services aux membres à l’APEC (Association Patronale des Entreprises en construction du Québec); Conseillère aux ventes à l’APCHQ ( Association Provinciale des Constructeurs en Habitation du Québec);à titre de représentante Sénior à la Garantie des Maître Bâtisseurs ou elle s’occupait de l’adhésion, de la formation et de l’aide-conseil pour la clientèle; Conseillère en habitation pour le Consortium MR Canada Ltée; Directrice Générale de l’Association de la Construction du Québec (Région Laval/Laurentides) en plus d’avoir œuvré à titre de représentante pour l’Écho du Nord et les Messageries Dynamiques (Quebecor) et d’avoir occupé des postes aussi variés que secrétaire juridique et adjointe administratives au Palais de Justice de Montréal et chez Construction Desjardins-Deschamps Inc.

Madame Flamand-Miron arrive chez Multi Recyclage S.D. Inc., forte d’une expérience peu ordinaire conjuguée à une attitude de gagnante. Madame Miron s’est donné pour objectif de mettre tout son savoir-faire au service des entrepreneurs et des citoyens pour les amener à considérer Multi recyclage comme l’entreprise qui a le plus fort potentiel de services et de réalisation dans le Grand Montréal, dans les Laurentides et sur la Rive-Sud pour le recyclage des matériaux secs et la protection de notre environnement.

Suzanne s’est toujours démarquée par son esprit solide et innovateur, par ses efforts justes et assidus dans le développement de sa clientèle en plus de considérer le développement de partenariat comme le fer de lance de sa pratique d’affaires.

« Vous verrez comment on peut aller plus loin avec les entrepreneurs et les citoyens d’ici; moi j’ai confiance et je suis très enthousiaste » déclarait-elle dernièrement à la Haute Direction de l’entreprise.

À propos de Multi Recyclage

Multi Recyclage est un leader québécois qui offre des services spécialisés en récupération et recyclage de matériaux secs, en location de conteneurs et en démolition et démantèlement de sites commerciaux et industriels. Multi Recyclage est à l’avant-garde de la recherche et du développement dans l’industrie du recyclage des matériaux secs afin de maximiser la mise en valeur des actifs inutilisés des clients. Localisée à Laval, dans la région métropolitaine de Montréal, l’entreprise emploie 150 personnes et compte sur un réseau de partenaires qui lui permette de servir l’ensemble du Montréal Métropolitain, de Laval, des Laurentides et de la Rive-Sud.

Sources : Martin Cloutier, CPA-CMA, président

Le Conseil de l’industrie forestière du Québec et le Jour de la Terre Québec lancent le programme On Frêne!

10 novembre, 2015

Le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ) et le Jour de la Terre Québec (JTQ), en collaboration avec la Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) et le Regroupement des récupérateurs et des recycleurs de matériaux de construction et de démolition du Québec (3R MCDQ), annoncent un partenariat unique, dans le cadre du programme On Frêne!, afin de soutenir les municipalités dans la gestion du bois de frêne atteint par l’agrile. Ce programme vise à valoriser le bois abattu et de lui donner une deuxième vie.

Des débouchés possibles pour le bois de frêne atteint par l’agrile

Depuis plusieurs années, l’agrile du frêne attaque progressivement des milliers de frênes de la grande région de Montréal et le nombre d’arbres abattus ne cesse de croitre. Pour l’instant, la plupart des arbres infestés sont soit transportés et utilisés comme bois de chauffage, ce qui facilite la propagation de l’agrile du frêne, ou bien réduit en copeaux de bois, un produit transformé à faible valeur ajoutée. « Dans une perspective de développement durable, il est primordial de trouver d’autres alternatives pour ce bois, empêchant la propagation de l’insecte, tout en créant de la valeur ajoutée pour les entreprises québécoises, notamment par la transformation du bois en planches, pâtes et papiers. L’interconnexion entre le CIFQ, le JTQ, la FPFQ, le 3R MCDQ et le monde municipal est la clé du succès dans l’atteinte de cet objectif » souligne Pierre Lussier, directeur du Jour de la Terre Québec.

On Frêne!, un programme sur mesure pour les municipalités et l’industrie

Le programme On Frêne! offre des outils pour accompagner les municipalités aux prises avec de grandes quantités de bois de frêne abattu. Il comprend notamment :

• La mise en place d’une plateforme conjointe entre le secteur forestier et les municipalités permettant d’informer et de soutenir les différents acteurs dans le but de transformer le bois de frêne par l’entremise des structures industrielles existantes. Le tout dans le respect des exigences phytosanitaires liées à la lutte contre la propagation de l’insecte.
• Un soutien aux projets pilotes de municipalité pour la période d’abattage de l’hiver 2015-2016. Ce soutien technique est offert aux municipalités participantes afin d’assurer l’infrastructure entourant la valorisation pour chaque municipalité.
• La formation des différents intervenants (industriels, arboriculteurs, dirigeants municipaux, etc.) et la sensibilisation des différents acteurs concernant les enjeux de la valorisation du bois de frêne à travers un site internet www.onfrene.org.

Léry et Carignan, premières vitrines pour On Frêne!

Les municipalités de Léry et de Carignan sont les premières à participer au programme On Frêne!. « Avec le concours de nos partenaires que sont la FPFQ et le 3R MCDQ, à la fin de la période visée, un bilan chiffré sera fourni aux autorités municipales participantes permettant ainsi d’évaluer le déploiement du programme. Nous pourrons également, avec les résultats obtenus, sensibiliser plus d’intervenants sur l’importance de valoriser le bois de frêne et développer de nouveaux créneaux pour la ressource » a poursuivi André Tremblay, président-directeur général du CIFQ.

« La FPFQ et ses affiliés disposent notamment de formateurs et d’outils qui permettent aux intervenants de mieux comprendre les étapes menant à la valorisation des bois par l’industrie forestière. Il est important de se rappeler que le bois est une ressource écologique et réutilisable puisqu’il peut être transformé à plusieurs reprises, créant ainsi un effet multiplicateur au sein de l’économie » a conclu Marc-André Côté, directeur général du FPFQ.

« Lors de notre dernier congrès annuel, tenu en février dernier, les participants ont assisté à une conférence intitulée Bois infesté par l’agrile : de la souche à la valorisation. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que le 3R MCDQ s’associe aujourd’hui à la solution et à la promotion du programme On Frêne! auprès non seulement de ses membres mais également auprès de l’ensemble de son réseau » ajoute Ginette Pellerin, directrice générale du 3R MCDQ.

À propos du Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ)

Principal porte-parole de l’industrie forestière du Québec, le CIFQ représente les intérêts des entreprises de sciage résineux et feuillus, de déroulage, de pâtes, papiers, cartons et panneaux et fabricants de bois d'ingénierie. OEuvrant auprès des instances gouvernementales, des autres acteurs du secteur forestier et du grand public, il met en valeur la contribution de ses membres au développement socio‐économique, à l’utilisation responsable des ressources naturelles, à l’aménagement durable des forêts, et à la qualité écologique des produits. Le CIFQ compte plus de 160 membres réguliers, ainsi que 180 membres associés.

À propos du Jour de la Terre Québec

Le Jour de la Terre Québec a pour mission d’accompagner les personnes et les organisations à diminuer leur impact sur l’environnement. www.jourdelaterre.org À propos de la Fédération des producteurs forestiers (FPFQ) La FPFQ est l’organisation provinciale qui travaille à la promotion des intérêts des 130 000 propriétaires forestiers, dont 35 000 producteurs forestiers. L’action régionalisée de ses 13 syndicats et offices vise la protection et la mise en valeur des forêts privées québécoises ainsi qu’une commercialisation ordonnée des bois en provenance de ces territoires.

À propos du 3R MCDQ

Le 3R MCDQ est l'association reconnue d'intervenants du secteur de la récupération et du recyclage de débris de construction, de rénovation et de démolition au Québec. Par ses actions, le regroupement permet d'améliorer les conditions de développement de ses membres pour augmenter significativement les volumes de matières résiduelles valorisées. Le terme « valorisation » est utilisé ici au sens large et englobe le réemploi, le recyclage et la valorisation de la hiérarchie des 3RVE.

Sources : Conseil de l’industrie forestière du Québec et le Jour de la Terre Québec

Multi Recyclage annonce la nomination de Karl Tremblay à titre de Directeur des Ventes et du développement des Affaires

29 octobre, 2015

Laval, QC, le 22 Octobre 2015 - Multi Recyclage, une des plus importantes entreprises québecoise de services spécialisés en récupération et en recyclage de matériaux secs, en location de conteneurs et en démolition et démantelement de sites commerciaux et industriels, à annonce aujourd'hui que Karl Tremblay agira dorenavant a titre de Directeur des Ventes et du developpement des affaires. Dans sa carrière, monsieur Tremblay a occupé diverses fonctions reliées à la représentation, à la vente et au developpement des marchés dans des entreprises de recyclage de matériaux secs et de location de conteneurs.

Conscient qu'une expérience-client hors pair est impossible sans l'engagement profond et soutenu de tous les employés de Multi Recyclage et fort de cet appui, monsieur Tremblay s'est donné comme objectif de s'impliquer constamment à servir les clients, a régler les problèmes de tous ordres tout en ne perdant jamais de vue ni les intêrets des clients ni ceux de l'entreprise.

Karl s'est toujours demarqué par son esprit jeune et innovateur, par ses efforts de developper des partenariats, son service à la clientèle et son sens du leadership dans l'entreprise. « Je suis honoré de la conflance témoignée à mon égard par le président Martin Cloutier et emballé à l'idée de veiller à l' exécution, à mon niveau, de la vision stratégique de l'entreprise. Je suis content de prendre la tete du département des Ventes et du développement des affaires » a déclaré M. Tremblay lors de sa nomination.

À propos de Multi Recyclage

Multi Recyclage est un leader québecois qui offre des services spécialises en récupération et recyclage de matériaux secs, en location de conteneurs et en démolition et démantelement de sites commerciaux et industriels. Multi Recyclage est à l'avant-garde de la recherche et du développement dans l'industrie du recyclage des matériaux secs afin de maximiser la mise en valeur des actifs inutilisés des clients. Localisée à Laval, dans la région métropolitaine de Montréal, l'entreprise emploie 150 personnes et compte sur un réseau de partenaires qui lui permette de servir l'ensemble du Montréal Métropolitain.

Le Marché de la location conteneur Montréal

10 juin, 2015

Le marché de la location conteneur Montréal est en plein ébullition en 2015. En effet avec la reprise du marché de la construction, les conteneurs s’envolent rapidement et les stocks baissent à vue d’œil chez les différentes compagnies de location notamment chez Multi Recyclage. Le marché de la location conteneur Laval ainsi que celui de la location conteneur Rive-Sud connaissent aussi d’importante hausse en demande et ce, autant au niveau des entrepreneurs qu’au niveau des particuliers.

Retenez que si vous avez besoin de conteneur de 10,20 ou 40 verges pour Montréal, Laval, la Rive-Nord ou la Rive-Sud, n’hésitez pas à contacter l’équipe de Multi Recyclage. Vous serez servis avec professionnalisme, doigté et ce à un prix très compétitif.

Rebuts de construction et démolition, qu’en faire?

10 juin, 2015

L’industrie de la construction génère beaucoup de rebuts, c’est un fait connu. Selon de récentes statistiques, cette industrie est responsable à elle seule de près de 35% de toutes les matières résiduelles générées au Québec. C’est énorme! Il est donc important d’avoir des habitudes écoresponsables.

Les fameux 3R!

Qu’est-ce que les 3 R? Il s’agit d’une approche globale visant à minimiser la quantité de déchets qui devront être enfouis. Donc, il faut réduire à la source, réemployer et recycler.

Réduction : la base!

Réduire, c’est ne pas jeter ce qui peut encore servir. En démolition, c’est démolir de façon plus sélective afin de préserver ce qui peut l’être. Réduire devrait aussi être une façon de mieux consommer en achetant par exemple des biens plus durables plutôt que jetables. Réfléchir à sa consommation et éviter d’acheter ce qui n’est pas nécessaire est une autre façon de réduire sa propre quantité de déchets.

Réemploi : Ce qui n’est plus bon pour l’un peut l’être pour un autre!

Réemployer, c’est donner une nouvelle vie à un objet, permettre sa réutilisation plutôt que de le jeter. En démolition, c’est retirer certains éléments d’un bâtiment avant sa démolition et les remettre sur le marché.

Recyclage : Donner une deuxième vie par la matière.

Recycler, c’est réutiliser des articles non pas pour ce qu’ils sont, mais pour ce qu’ils contiennent. En démolition, c’est une portion importante des opérations. C’est toute l’industrie de la construction au Québec qui fait bonne figure à cet effet puisque le taux actuel de récupération des matériaux de construction, rénovation et démolition est de 74%

La gestion responsable des matières résiduelles. Saviez-vous que?

10 juin, 2015

Le recyclage est de plus en plus intégré à nos habitudes de vie, et c’est tant mieux! Le geste de recycler posé au quotidien préserve nos ressources en permettant de refaire du neuf avec du vieux. Voici quelques exemples :

 Chaque année au Québec, des quantités impressionnantes de déchets sont produites : plus de 20 tonnes à la minute, près de 11 millions de tonnes annuellement, une moyenne de 1,5 tonne par habitant… Prêt à récupérer ?

 Deux cents personnes dans un édifice à bureau utilisent en moyenne par année 100 000 verres ; 100 000 sachets de sucre et 1 000 gobelets de lait. La solution : utilisez une tasse durable, un sucrier et un contenant de lait recyclable.

 Le recyclage d’une canette d’aluminium permet d’économiser assez d’énergie pour faire fonctionner un téléviseur ou un ordinateur pendant trois heures.

 Recycler le verre d’une bouteille pour en produire une autre permet d’économiser assez d’énergie pour garder une ampoule de 100 watts allumée pendant 4 heures soit 0,4kW/h.

 Le recyclage n’est pas seulement bénéfique pour l’environnement, il l’est aussi pour l’économie. En effet, la valorisation et le recyclage contribuent à l’évolution d’une industrie florissante qui crée au moins trois fois plus d’emplois que l’élimination.

Source : Recyc Québec

La gestion responsable des matières résiduelles (suite 2). Saviez-vous que?

10 juin, 2015

Le recyclage est de plus en plus intégré à nos habitudes de vie, et c’est tant mieux! Le geste de recycler posé au quotidien préserve nos ressources en permettant de refaire du neuf avec du vieux. Voici quelques exemples :

 Chaque année 390 millions de contenants consignés ne sont pas rapportés chez le marchand ni placés au recyclage. Mis bout à bout, ces contenants font trois fois le tour de la Terre. C’est près de 20 millions de dollars non réclamés par les consommateurs.

 La première illustration du logo du recyclage, le ruban de Möbius, tel qu’on le connaît maintenant remonte à 1970. Un étudiant du nom de Gary Anderson l’avait créé dans le cadre du concours pour illustrer le système de recyclage de son école. Il s’est alors inspiré de la symbolique de continuité du ruban à une face découvert par le mathématicien et astronome August Möbius donnant le nom au célèbre pictogramme aujourd’hui internationalement reconnu.

 Récupérer ses matières recyclables, permet de soutenir une économie florissante au Québec, celle de la mise en valeur des matières résiduelles qui représente 10 500 emplois directs dans toutes les régions du Québec qui comptent un chiffre d’affaires annuel de 1,2 milliard de dollars.

 Les matières récupérées offrent aujourd'hui des possibilités de recyclage étonnantes. Ainsi, le papier journal récupéré peut servir à fabriquer de la litière pour les animaux ; le verre entre dans la composition de blocs de béton et un vêtement en polar peut être fabriqué à l'aide de plastique récupéré.

Source : Recyc Québec

La gestion responsable des matières résiduelles (suite 3). Saviez-vous que?

10 juin, 2015

Le recyclage est de plus en plus intégré à nos habitudes de vie, et c’est tant mieux! Le geste de recycler posé au quotidien préserve nos ressources en permettant de refaire du neuf avec du vieux. Voici quelques exemples :

 Des tonnes de papier, de carton, de plastique, de verre et de métal prennent encore le chemin du sac à ordure au lieu d’être déposées à la récupération et recyclées en produits utiles. Même destination pour les résidus de table et de jardin qui pourraient être valorisés par le compostage. De plus, des centaines d’ordinateurs, des tonnes de vêtements, des meubles, des appareils électroménagers, des cartouches d’imprimante et des contenants de peinture sont encore déposés dans les ordures ménagères alors qu’ils pourraient être reconditionnés et réutilisés.

 Le principe des « 3RV » ? En fait, ce principe peut s’appliquer à tous les jours, où que vous soyez. Le premier « R » consiste à réduire le gaspillage, car le déchet le moins nuisible est celui que l’on ne produit pas. Le deuxième « R » est pour le réemploi qui vise à prolonger la vie de biens déjà existants comme le papier, le carton, les vêtements par exemple. Le troisième « R » concerne le recyclage. Ainsi, en récupérant le verre, le plastique et l’aluminium, on peut fabriquer de nouveaux produits d’usage courant. Enfin, le « V » signifie la valorisation soit à des fins de compostage soit à des fins de production d’énergie.

 Vingt-cinq pour cent (25%) de tous les rebuts générés au Québec proviennent des matériaux de construction? Réduction - Réemploi - Récupération - Recyclage... des mots qu'il faut avoir à l'esprit lorsque vient le temps d'entreprendre des travaux de construction, de rénovation ou de démolition à la maison..

Source : Recyc Québec

La gestion responsable des matières résiduelles (suite 4). Saviez-vous que?

10 juin, 2015

Le recyclage est de plus en plus intégré à nos habitudes de vie, et c’est tant mieux! Le geste de recycler posé au quotidien préserve nos ressources en permettant de refaire du neuf avec du vieux. Voici quelques exemples :

 Quatre-vingt-dix pour cent (90%) des résidus de construction et de rénovation peuvent être réutilisés ou recyclés? Rapportez vos résidus à un écocentre ou à une déchetterie plutôt qu'à un lieu d'enfouissement, et contribuez ainsi à la protection de l’environnement. Les déchetteries et les écocentres sont des endroits où l'on peut envoyer ses résidus de construction à des fins de réemploi, de recyclage ou de valorisation et aussi trouver à bas prix des pièces tels des portes anciennes ou autres trésors.

 Le caoutchouc des pneus hors d'usage est recyclé en de multiples produits dont des panneaux d'insonorisation, des surfaces de terrains de soccer, des bacs à fleurs. Il sert aussi à la fabrication de revêtements que l'on peut utiliser comme couvre-planchers ou pour protéger un escalier ou une toiture.

 Recycler les produits en aluminium permet d’économiser 95 % de l’énergie requise pour en fabriquer de nouveaux à partir de matériaux vierges. L’aluminium recyclé sert à fabriquer des vélos, des bâtons de baseball, des pièces d’automobile, des meubles de jardin, des matériaux de construction, du papier d’emballage et... d’autres canettes de bière ou de boissons gazeuses !

Source :Recyc Québec

La gestion responsable des matières résiduelles (suite 5). Saviez-vous que?

10 juin, 2015

Le recyclage est de plus en plus intégré à nos habitudes de vie, et c’est tant mieux! Le geste de recycler posé au quotidien préserve nos ressources en permettant de refaire du neuf avec du vieux. Voici quelques exemples :

 24 000 tonnes métriques de sacs de plastique se retrouvent chaque année dans les océans. Ils représentent de 60 à 95 % des déchets observés au fond des mers. Un million d'oiseaux marins, 100 000 mammifères marins et une quantité innombrable de poissons meurent chaque année parce qu’ils ont avalé des sacs de plastique (...) Au Québec, environ un milliard de sacs sont envoyés à l'enfouissement chaque année. Ils prendront environ 400 ans à se décomposer. Ça vaut la peine de se procurer un sac d’emplettes réutilisable que l’on apporte avec soi.

 Bien que recyclables, la majorité des sacs en plastique sont actuellement éliminés. La situation s’améliore toutefois car environ 60 % de la population du Québec ont désormais accès à un service de collecte sélective qui accepte les sacs en plastique.

 Le papier recyclé n'aide pas seulement les arbres ?Il permet aussi de réduire de 35% la pollution de l'eau provenant de la fabrication du papier. De plus, chaque tonne de papier nécessite plus de 26 500 Litres d'eau ! Alors recyclez !

 Un litre d'huile peut contaminer plus de 2 000 000 de Litres d'eau.Si vous jetez votre huile à moteur usagée dans un puisard ou dans une poubelle non prévue à cet effet, l'huile se rendra jusqu'au lacs, aux rivières et dans les puits. Apportez votre huile usagée dans un centre de recyclage S.V.P

Source : Recyc Québec

2 étapes pour gérer les déchets sur un chantier

10 juin, 2015

Première étape : planifier

À l’étape de la planification de votre projet, faites l’inventaire le mieux possible des matériaux que vous aurez à envoyer au recyclage, de ceux que vous pourrez réutiliser et de ceux que vous n’aurez pas le choix d’envoyer au dépotoir. Cette estimation se fait en fonction du type de travaux que vous allez entreprendre. Les travaux de démolition entraînent beaucoup de résidus de type béton, gypse et bois. Des travaux de finitions quant à eux seront plutôt chargés en cartons et plastiques. Cette étape vous permettra de prévoir l’espace que vous devrez consacrer à l’entreposage des matériaux. Il sera aussi plus facile alors d’évaluer le nombre de conteneurs dont vous aurez besoin et de savoir si vous aurez beaucoup de voyages à faire au centre de tri ou au dépotoir.

Très important également : identifier les centres de tri et les récupérateurs qui pourront prendre les différents matériaux que vous aurez à traiter. Cette étape vous servira à choisir la solution la mieux adaptée à votre cas : louerez-vous un seul conteneur que vous trierez par la suite, apporterez-vous vous-même les matières valorisables à un centre de tri ou à un écocentre? Ferez-vous affaire avec une compagnie de collecte des matières qui vous fournira un service clé en main? Évaluez les coûts de chaque scénario en fonction du nombre de conteneurs à louer et du nombre de voyages à effectuer.

Deuxième étape : trier

Une fois le chantier commencé, assurez-vous que les espaces consacrés au tri des différents matériaux sont bien identifiés. Si vous travaillez avec une équipe, veillez à ce que chacun sache où mettre quels matériaux. La communication est la clé pour une gestion des déchets de chantier réussie. N’hésitez pas à afficher vos consignes ou à rappeler vos exigences lors des réunions de chantier.

Conscience environnementale de Multi Recyclage

février 12, 2015

L’entreprise, qui a une forte conscience environnementale, vise à faire des déchets recyclables une ressource sûre pour l’avenir. Contribuer au développement durable, c’est aussi minimiser l’enfouissement pour le bien-être des générations futures.

Multi Recyclage souhaite sensibiliser toutes les municipalités et les entreprises du Québec au recyclage et les inciter à envoyer leurs matériaux secs dans un centre de tri plutôt que de les enfouir.

Multi Recyclage se bâtit une réputation d’excellence grâce à son offre complète .de services et à son engagement sans faille pour l’environnement et pour l’avenir. L’entreprise, qui est en croissance constante, fait rayonner le savoir-faire lavallois dans tout le Québec en apportant des solutions durables de gestion des matériaux secs.

Le recyclage du bois

février 12, 2015

À l’heure actuelle, la plupart des entrepreneurs, sensibilisés à la récupération et au recyclage des matériaux secs, ont largement recours à des conteneurs pour récupérer et transférer ces mêmes matériaux vers des centres de tri et de conditionnement. Il est également possible de récupérer et recycler les matériaux de bois au moment de la démolition d’un immeuble.

La déconstruction sélective permet de séparer et de trier les matériaux en vue de les recycler et de les revaloriser. De plus en plus de villes en Amérique du Nord offrent aujourd’hui des services de collecte sélective et de trie des matériaux de déconstruction en bois en vue de les revaloriser en sous-produits tels que des panneaux de fibres de bois, du paillis ou pour la production de bioénergie.

Bois traité ou usiné

- Réutilisé pour le même emploi. Par exemple, les formes utilisées pour couler le béton peuvent être nettoyées et réutilisées. Les poteaux de signalisation non endommagés peuvent être réutilisés.
- Déchiqueté pour en faire du paillis, aménagements paysagers, combustible, agents structurants ou du compost.

Bois naturel et souche

- Valorisation énergétique
- Amendement pour le sol
- Fabrication de papier
- Paillis
- Compost
- Litière
- Recyclé et réutilisé comme matériau de construction

Recycler ça donne quoi?

février 12, 2015

Le recyclage est de plus en plus intégré à nos habitudes de vie, et c’est tant mieux! Le geste de recycler posé au quotidien préserve nos ressources en permettant de refaire du neuf avec du vieux. Voici concrètement ce qu’il advient des matières que vous mettez à la récupération.
À partir des métaux on fait :

Métaux (acier)

- d’autres pièces en métal
- des boîtes de conserve
- des clous
- des automobiles
- du laminé plat pour faire des appareils électroménagers
- des structures d’acier diverses (par exemple des poutrelles) pour les ponts ou les bâtiments

Métaux (Aluminium)

- des cannettes
- du papier et des assiettes d’aluminium
- d’autres produits en aluminium
- des pièces d’automobile (culasses, jantes, boîtes de vitesses, etc.).

Utiliser un conteneur… au service de l’environnement

février 12, 2015

L’environnement est le défi ultime du 21ième siècle. Au rythme où l’être humain consomme les ressources que la Terre lui fait cadeau, il manquera de temps pour préparer un avenir sain et idéal pour les générations qui suivent. Les petits gestes doivent commencer maintenant. La population québécoise rénove beaucoup et souvent. La location de conteneurs permet de faire la gestion des déchets et détritus dans des endroits qui sont créés exactement à cet effet. Les matériaux recyclables sont acheminés correctement pour qu’ils soient réutilisés. Si tout le monde fait sa part, l’environnement de demain sera plus prometteur.

Comme particulier, la location de conteneurs peut vous aider à sauver un temps qui est précieux. Si vous faites des rénovations sur votre maison, vous aurez besoin de vous débarrasser de nombreux matériaux. En laissant à des experts le soin de s’occuper de vos déchets de construction, vous pourrez donc vous concentrer à gérer votre chantier de travail, sans tracas. Vous n’aurez qu’à remplir le conteneur de la taille de votre choix et l’entreprise viendra le récupérer. Aussi simple que ça! Vous prendrez donc le temps de prioriser la qualité de vos travaux!

Acheter recyclé, c’est contribuer à la protection de l’environnement

février 12, 2015

La Politique québécoise de gestion des matières résiduelles a comme grand objectif d’éliminer une seule matière résiduelle au Québec, soit le résidu ultime.

- Ramener à 700 kg par habitant la quantité de matières résiduelles éliminées
- Recycler 70 % du papier, carton, plastique, verre et métal
- Recycler 60 % de la matière organique
- Recycler ou valoriser 80 % des résidus de béton, de brique et d’asphalte
- Trier à la source ou acheminer vers un centre de tri 70 % des résidus de construction, de rénovation et de démolition

Acheter des produits à contenu recyclé permet de créer une demande soutenue pour les matières secondaires, c’est-à-dire les matières issues du recyclage qui entrent dans la fabrication de nouveaux produits. On favorise ainsi le développement et le maintien de nouveaux débouchés pour des matières autrement vouées à l’élimination.

Ainsi, en achetant des produits issus du recyclage, on protège l’environnement de deux façons :

- En utilisant des matières résiduelles dans la fabrication de nouveaux produits, on évite de recourir à l’élimination pour en disposer, ce qui réduit aussi les gaz à effet de serre qui auraient pu être générés dans le processus.
- En encourageant l’utilisation de matières secondaires dans la fabrication de nouveaux produits plutôt que de la matière vierge, on préserve les ressources naturelles.

Le Grattage des conteneurs : essentiel en hiver

février 7, 2015

Pendant la saison hivernale, sachez que Multi Recyclage offre au besoin le service de grattage des conteneurs qu’il loue à ces clients. Sachez qu’un grattage est nécessaire seulement lorsque des débris restent collés dans le fond d’un conteneur. Cette situation survient bien sûr en hiver due au gel. Une pelle mécanique est utilisée afin de ratisser le fond du conteneur. De cette façon, le grattage permet au client d’avoir un conteneur libre de tout débris. Comme le montre les photos ici-haut, vous pouvez voir la pelle mécanique décoller les débris complètement givrés par le froid dans le fond du conteneur.

Pour un prix très modique, ce service est maintenant devenu essentiel chez la clientèle résidentielle et d’affaires. N’hésitez pas à nous rejoindre pour en connaître plus sur ce service pratique en hiver…

Réemploi des matières résiduelles

janvier 28, 2015

Le réemploi: autant d’avantages que de possibilités. Les retombées du réemploi sont multiples et se regroupent dans les trois sphères du développement durable que sont l’économie, la société et l’environnement :

- si le réemploi est un acte substitut à l’acquisition d’un bien neuf, il aide à la préservation des ressources naturelles par la réduction à la source
- en contribuant à l’allongement de la durée de vie d’un bien, le réemploi retarde l’étape d’une transformation plus importante qui requiert davantage d’énergie, comme le recyclage
- le réemploi fait naître de nombreuses occasions favorables sur le plan économique (prix avantageux et création d’emplois)
- le réemploi permet aux personnes moins fortunées d’acquérir des biens à faible coût auprès d’organismes de bienfaisance
- le réemploi constitue dans bien des cas une option plus écologique que l’élimination.

Les acteurs du réemploi au Québec

Le réemploi d’une grande variété d’articles explique la présence d’acteurs très diversifiés dans ce secteur au Québec, qu’ils soient de bienfaisance ou à la recherche d’occasions d’affaires. On évalue que les entreprises à but non lucratif représentent environ les deux tiers de l’ensemble des acteurs du réemploi. Ces entreprises sont de différentes natures: entreprises d’économie sociale, organismes de charité, centres de travail adapté (CTA), centres de formation en entreprise et récupération(CFER), institutions religieuses ou caritatives, etc.

Rebuts de construction et démolition, qu’en faire?

janvier 28, 2015

L’industrie de la construction génère beaucoup de rebuts, c’est un fait connu. Selon de récentes statistiques, cette industrie est responsable à elle seule de près de 35% de toutes les matières résiduelles générées au Québec. C’est énorme! Il est donc important d’avoir des habitudes écoresponsables. .

Les fameux 3R!

Qu’est-ce que les 3 R? Il s’agit d’une approche globale visant à minimiser la quantité de déchets qui devront être enfouis. Donc, il faut réduire à la source, réemployer et recycler. Réduction : la base!

Réduire, c’est ne pas jeter ce qui peut encore servir. En démolition, c’est démolir de façon plus sélective afin de préserver ce qui peut l’être. Réduire devrait aussi être une façon de mieux consommer en achetant par exemple des biens plus durables plutôt que jetables. Réfléchir à sa consommation et éviter d’acheter ce qui n’est pas nécessaire est une autre façon de réduire sa propre quantité de déchets.

Réemploi : Ce qui n’est plus bon pour l’un peut l’être pour un autre!

Réemployer, c’est donner une nouvelle vie à un objet, permettre sa réutilisation plutôt que de le jeter. En démolition, c’est retirer certains éléments d’un bâtiment avant sa démolition et les remettre sur le marché.

Recyclage : Donner une deuxième vie par la matière.

Recycler, c’est réutiliser des articles non pas pour ce qu’ils sont, mais pour ce qu’ils contiennent. En démolition, c’est une portion importante des opérations. C’est toute l’industrie de la construction au Québec qui fait bonne figure à cet effet puisque le taux actuel de récupération des matériaux de construction, rénovation et démolition est de 74%

Les matériaux de construction deviennent quoi?

janvier 28, 2015

Quels matériaux de construction trier? Au Québec, plusieurs matériaux peuvent être recyclés et pourront être triés à part. En voici la liste :

Béton de ciment et briques

Ils pourront servir de matériau de remblai ou de pierre de drainage. Concassés en agrégats, ils pourront être intégrés à la production de béton de ciment ou de béton bitumineux.

Béton armé

Il est reconditionné pour l’acier d’armature, poutres et charpentes.

Bois

Utilisé pour le compostage, la fabrication de panneaux de contreplaqué, de palettes d’aggloméré moulées, de briquettes pour les foyers, de litière, de granules combustibles, de paillis, de panneaux acoustiques.

Carton

Production de nouveau carton ou valorisation énergétique.

Gypse

Il est broyé en fine poudre et sert de fertilisant, de litière, d’isolant acoustique ou d’isolant thermique.

Métaux ferreux (poutres en acier, matériaux de plomberie, tuyaux, cadrages de fenêtre, etc.) et métaux non ferreux (câblage et filage, tôle et revêtement en aluminium, etc.)

Une fois fondus, ils servent à la fabrication de nouveaux produits.

L’industrie du recyclage et ses emplois…

janvier 28, 2015

Considérées autrefois comme de vulgaires déchets, les matières résiduelles sont aujourd’hui des ressources à exploiter, au même titre que les matières premières. Leur mise en valeur protège non seulement l’environnement, mais elle stimule aussi toute une industrie!

Au Québec, plus de 10 000 travailleurs s’affairent à récupérer, à trier, à réemployer, à recycler et à valoriser des matières qui seraient autrement destinées au rebut.

Outre les entreprises qui effectuent la collecte sélective, l’industrie compte plus de 40 centres de tri traditionnels, de même qu’un nombre équivalent de centres de tri spécialisés dans les déchets de construction, de rénovation et de démolition.

L’industrie regroupe aussi des entreprises qui récupèrent, recyclent et valorisent des matières spécifiques, On compte également des déchiqueteurs de métaux et une trentaine de sites de compostage gérés par des entreprises.

L’industrie englobe aussi les fabricants d’équipements pour les entreprises de collecte, de tri, de recyclage et de valorisation des matières résiduelles de même que des consultants en gestion de matières résiduelles.

Ouvriers recherchés.

L’industrie se porte bien et embauche. Dans le sous-secteur du recyclage, on observe une pénurie de camionneurs, d’agents de tri.

Toutefois, les besoins de trieurs pourraient décliner au cours des prochaines années, car la tendance est à l’automatisation.

Louer un conteneur? Quelques conseils…

janvier 28, 2015

La bonne taille… Le bon prix

Les conteneurs de Multi Recyclage ont trois grandeurs : 10, 20 et 40 verges. Il est important de choisir le conteneur le mieux adapté à vos travaux. Si vous choisissez un conteneur trop grand, ça sera couteux pour rien. Si vous en choisissez un trop petit, par contre, vous manquerai d’espace. Si vous ne savez pas quelle taille de conteneur est la mieux adaptée à vos besoins, n’hésitez pas à contacter nos experts chez Multi Recyclage.

Au bon endroit dans votre chantier!

Vous avez le bon conteneur pour vos travaux? Mesurez bien ses dimensions et recherchez son emplacement idéal sur le chantier. De façon pratique, il doit être localisé le plus près des travaux tout en obstruant les voies de passage le moins possible. L’endroit est étroit? Nous vous aiderons avec notre service spécialisé à commencer vos travaux la tête en paix.

De longue durée ou de courte durée?

Pour mieux maximiser votre budget de rénovations, il est important de prévoir le plus précisément possible la durée de vos travaux. Malgré le fait que Multi Recyclage offre un environnement de temps flexible et qu’il soit possible d’étendre la durée de la location de votre conteneur, il est toujours primordial de bâtir un échéancier des travaux. Vous éviterez ainsi les problèmes de dernières minutes.

Des matériaux interdits dans votre conteneur…

Pour des raisons de sécurité, il est malheureusement impossible de ramasser certains matériaux comme : déchets domestiques, pneu, bombonnes de propane, branchages et souches, matelas, produits toxiques, terres contaminées, peinture et solvant, essence et huile et fréon et néon. N’hésitez pas à demander conseil à ce sujet. Multi Recyclage se fera un plaisir de vous suggérer d’autres options en cas de besoin.

À quoi sert un Centre de tri de matériaux secs?

janvier 28, 2015

Le principal objectif d’un centre de tri de matériaux secs est de permettre aux citoyens et aux entrepreneurs de disposer des matériaux soit non autorisés à la collecte des déchets domestiques ou soit destinés à un réemploi-valorisation-récupération des matières dont ils veulent se départir.

Donc, l’établissement du centre de tri permet de participer activement à diminuer la quantité de résidus encombrants destinés aux lieux d’enfouissement sanitaire.

Qu’est-ce qu’un matériau sec?

On appelle matériaux secs, les résidus de construction, rénovation et démolition. Ce sont généralement des matériaux de construction qui n’ont plus de valeur utile, par exemple des bardeaux de toit usés. Une fois récupérés, ces matériaux entreront dans la composition de nouveaux objets.

Multi Recyclage recycle pas moins de 75% des 100 000 tonnes de matériaux reçues dans ses centres de recyclage. Leurs centres de tri et de transbordement permettant la récupération de débris de construction ou de démolition, sont ouverts aux entrepreneurs ainsi qu’aux particuliers. L’entreprise prévoit d’ailleurs utiliser ces endroits comme lieux de recherche et d’expérimentation dans le domaine du recyclage et de la récupération.